Veuillez indiquer votre date de naissance

Loading

Caragor

Prédateurs du Mordor

Les Caragors, chasseurs les plus féroces du Mordor, rôdent en petits groupes en quête de n'importe quelle proie, des Orques aux Graugs. Ils attaquent généralement leur ennemi par surprise en l'attrapant avec leurs puissantes mâchoires pour le secouer telle une poupée de chiffon jusqu'à sa mort.

Les Caragors sont également capables de courir à une vitesse impressionnante et d'escalader des falaises pour atteindre une proie. D'un courage quasi suicidaire, ils quittent rarement le combat avant la mort de leur proie ou la leur.

Certains Orques capturent des Caragors et tentent de les dresser pour la guerre, mais l'agressivité de ces créatures rend l'exercice périlleux, même pour les Uruks les plus courageux. Cependant, un Orque y parvient occasionnellement à force de ruse, de détermination… ou de chance

"J'ai vu ce Caragor dans le blanc des yeux. J'ai senti son souffle, ses crocs contre ma gorge."

— Tûhorn le Grimpeur

Caragor féroce

Grands chasseurs du Mordor

Bien que les Caragors féroces soient plus gros que les Caragors ordinaires, ce n'est pas ce qui les rend plus dangereux. Ce sont les prédateurs les plus rusés du Mordor, experts pour traquer leur proie, mais trop insaisissables pour la plupart des chasseurs. Les Caragors féroces sont plus pâles que les autres Caragors, et leur peau est une marque de distinction parmi les Orques du Mordor, en particulier pour les dresseurs et les membres de la tribu fauve.

Les Caragors féroces sont des créatures solitaires ignorant même les autres Caragors lorsqu'ils parcourent les étendues du Mordor. Leur comportement est mal connu, ceux qui les croisent ayant tendance à constituer leur prochain repas.

"Tout le monde se moquait d'Ûkbûk jusqu'à ce qu'il capture un Caragor féroce et en fasse sa monture. Maintenant, plus personne se paie sa tête."

— Glûk le Scarificateur

Drake

Terreurs volantes du Mordor

Créés dans les fosses de Barad-dûr par Sauron en personne, les Drakes sont la progéniture stérile d'un dragon et d'une Ombre ailée. Ces tueurs aériens, qui règnent dans les cieux des frontières montagneuses du Mordor, fondent sur leur proie et la neutralisent en crachant des flammes, puis l'achèvent d'une morsure de leur puissante mâchoire avant de l'emporter pour la dévorer ailleurs. Si leur victime bouge encore après l'attaque initiale, les Drakes sont suffisamment rusés pour la lâcher dans les airs afin qu'elle s'écrase au sol. Ces charognards habiles ne rechignent pas à racler leur nourriture par terre si nécessaire. Leurs proies de prédilection sont les Aigles Géants qui tentent parfois de pénétrer dans le ciel du Mordor.

Les Drakes sont des créatures récalcitrantes presque impossibles à dresser sans magie, bien que certains Orques persistent à essayer. Les autres évitent de laisser une charogne en zone dégagée pour ne pas attirer les Drakes, qui chercheront une proie fraîche dans les environs après avoir dévoré la carcasse.

"Les Drakes sont des monstres rapides et infatigables aux griffes tranchantes et au souffle enflammé. Quand les Nazgûl laisseront enfin les Orques les chevaucher, rien ne nous arrêtera !"

— Mûglûk le Hardi

Ghûl

Rôdeurs nocturnes voraces

Les Ghûls sont des charognards nocturnes rôdant en meute qui font partie des nuisibles les plus dangereux du Mordor. Ils sortent en grand nombre des grottes ou des tertres la nuit. Incapables de se mesurer aux Orques individuellement, ils sont redoutables lorsqu'ils submergent leur proie en masse.

La plupart des Ghûls attaquent avec leurs dents et leurs griffes, mais certains peuvent cracher à distance un acide toxique. Comme ils craignent la lumière, une torche suffit parfois à repousser un petit groupe.

Les meutes de Ghûls sont dirigées par une Matriarche, généralement le Ghûl le plus grand et le plus coriace du groupe.

"Les Ghûls aiment l'ombre, alors éteignons tout et voyons ce qui se passe après…"

— Latbag l'Affameur

Matriarche Ghûl

Reine de l'essaim

Bien que les Ghûls soient faibles individuellement, la Matriarche Ghûl qui dirige chaque nid est redoutable. Elle est plus robuste qu'un Homme ou un Orque moyen, mais sa meilleure arme est la bile caustique et toxique qu'elle peut cracher à plusieurs mètres. Les Ghûls ordinaires submergent rapidement toute cible atteinte par le poison. Une fois que la Matriarche a touché sa proie, il ne reste plus qu'à savoir si c'est le poison ou les Ghûls qui l'achèveront. Si la Matriarche Ghûl tombe au combat, un autre Ghûl prend sa place à la tête de la meute.

"Gare à la Matriarche… parce que quand ses petits vont mourir, elle va devenir folle !"

— Feldûsh le Buveur de feu

Graug

Géants du Mordor

Les Graugs, gigantesques créatures d'une force incroyable et couvertes d'écailles renforcées, font partie des plus anciennes espèces du Mordor. Natifs de Núrn, ils se rencontrent également dans d'autres régions et sont les ennemis naturels des Caragors, des Bêtes Géantes et des Vouivres de la Désolation de l'Est. Lorsqu'ils ont faim, ils peuvent consommer presque n'importe quelle créature, y compris les Hommes et les Orques, s'ils en trouvent.

Les Uruks du Mordor chassent parfois les Graugs, bien qu'ils en reviennent rarement vivants. Des meutes de Caragors tentent parfois de s'en prendre à un Graug, mais l'issue d'une telle attaque est hasardeuse. Les Graugs ont différentes façons de tuer leurs assaillants : en les mangeant, en les frappant de leurs poings énormes ou simplement en les piétinant.

"D'abord, on percevra les pas du Graug. Ensuite, on entendra hurler notre appât. Enfin, c'est là qu'on pourra s'amuser."

— Thakrak Œil-de-Gemme

Faucon de l'enfer

Espions aériens

Bien que les Orques et les Hommes les nomment Faucons de l'enfer, ces prédateurs volants ont peu de points communs avec les oiseaux à plumes des autres régions. Il s'agit de reptiles aux ailes nues qui fondent sur les rats, les araignées et les autres créatures ailées, comme les corbeaux, pour les manger. Leur long cou leur permet d'infliger une morsure fatale tout en maintenant leur corps hors de portée de leur proie.

Les Orques du Mordor croient que les Faucons de l'enfer sont les favoris du Seigneur des Ténèbres et lui servent d'yeux dans son domaine. Les Hommes du Gondor en doutent, mais la plupart décochent une flèche à un Faucon de l'enfer qui s'approche un peu trop, au cas où.

"J'aurais juré que ce Faucon de l'enfer me suivait. Ces bestioles sont plus malignes qu'elles en ont l'air."

— Ûggû le Scabreux

Mouches de Morgai

Charognards grégaires nuisibles

Les Mouches de Morgai, des insectes que l'on trouve en abondance dans le Mordor, se déplacent en essaims et se nourrissent des cadavres laissés à l'air libre. Elles passent le plus clair de leur temps en dormance dans des nids suspendus, mais lorsqu'un nid est dérangé, elles en sortent collectivement et piquent tout Uruk à proximité. Le bourdonnement d'un essaim de Mouches de Morgai agressives suffit à faire fuir de nombreux Orques.

La haine des Uruks pour les Mouches de Morgai est plus profonde que la simple crainte de leur piqûre douloureuse : elles portent sur leur dos une marque rouge que les Uruks associent à l'Œil de Sauron.

"Je pensais que les Mouches de Morgai t'auraient vidé de ton sang ! J'aurais dû rester pour m'en assurer !"

— Olgoth l'Ancêtre

Graug rare

Titans altérés par la magie

La force et la taille incroyables d'un Graug ordinaire en font déjà un adversaire redoutable, mais on a aperçu au Mordor des Graugs capables de cracher un poison glacial et virulent ou des flammes ardentes. La plupart des Orques pensent que les Graugs rares sont issus d'expériences rituelles de la tribu mystique ou de manipulations réalisées par Sauron, c'est pourquoi ils hésitent à chasser ces monstres. Cependant, certains Orques dresseurs voient le dressage d'un Graug rare comme un défi palpitant…

"Comme si les Graugs normaux ne suffisaient pas, il a fallu que le Mordor crée quelque chose de pire encore."

— Krímp le Savant

Rat

Vermines nuisibles

Les Hommes et les Orques s'accordent sur un seul point : les rats sont les pires nuisibles du Mordor. Les rats des Terres sombres se reproduisent rapidement, dévorent les réserves de nourriture et rongent toutes sortes de cordes, sangles et tissus de tentes. Certains sont porteurs de maladies, et tous peuvent infliger une morsure douloureuse lorsqu'ils sont menacés ou affamés. Dans le cas contraire, les rats ont la patience d'attendre qu'une créature plus grosse soit distraite ou que des rations soient laissées sans surveillance.

Autour des feux de camp, les Uruk-hai décrivent des groupes de rats ayant eu la témérité d'attaquer un Orque en plein jour et l'ayant dévoré entièrement en quelques minutes. Aucun Orque n'a assisté à la scène, mais tous ont vu suffisamment de rats pour juger l'histoire plausible. Les rats n'hésiteraient pas à tenter une telle attaque s'ils pensaient pouvoir réussir.

"Cette nuit, j'ai entendu les rats chuchoter entre eux. Je crois qu'ils manigancent quelque chose."

— Lamlûg l'Acharné

Araignée

Tisseuses de toiles du Mordor

La plupart des Orques considèrent une araignée isolée comme un porte-malheur et un groupe comme un mauvais présage. Ils voient les araignées du Mordor comme de simples nuisibles, ne réalisant pas que chacune d'entre elles pourrait être les yeux et les oreilles d'Arachne. À la différence des rats, les araignées sont simplement agaçantes : elles ne volent pas suffisamment de nourriture pour se faire remarquer et rares sont celles dont la morsure est dangereuse. Cependant, leur capacité à grimper et à se faufiler leur permet d'accéder à la quasi-totalité du Mordor. Il est illusoire de tenter de les éradiquer.

"Tu vois ces toiles ? Ce sont des araignées. Ces immondes créatures. Elles viennent sûrement de la vallée, dans le sud."

— Gorgûm Dent-de-Fer

Cookie Settings